UPG, symbole du 50naire et du 100naire

L’UPG est un double symbole. Elle a été conçue comme une œuvre symbolique, d’une part de la célébration du cinquantenaire de l’Indépendance du Burundi (1962-2012), et d’autre part, du centenaire de la ville de Gitega (1912-2012). 

Deux événements importants qui amènent les natifs, les résidents et les amis de Gitega à jeter un regard rétrospectif pour évaluer les grandes réalisations ayant marqué les cents ans d’existence en tant que ville ou les cinquante ans d’indépendance du Burundi. C’est à cette occasion qu’a été décidée la création d’une Université dans la ville de Gitega qui, jusqu’alors fut pendant des décennies un rêve des natifs, résidents et amis de Gitega.

Le projet est ambitieux parce qu’il nécessite beaucoup de moyens financiers pour sa réalisation. C’est pourquoi il mobilise toutes les Communes de Gitega qui en font un projet intercommunal. Les différentes catégories sociales des natifs, résidents et amis de Gitega sont invitées à y contribuer, qu’ils soient de la catégorie des élus locaux ou nationaux, des cadres politiques, des fonctionnaires, des membres  des corps de défense et de sécurité, des religieux, des hommes d’affaires, des cultivateurs, et de la diaspora, etc.

Le projet est réaliste parce qu’il se fonde sur un certain nombre d’atouts favorables à sa réalisation. C’est un projet de consensus pour la Province Gitega, mais aussi qui s’inscrit dans les programmes prioritaires du Gouvernement du Burundi en matière de formation des Burundais. C’est donc un projet soutenu, non seulement par les natifs et résidents de la province Gitega, mais aussi par le Gouvernement. Le projet cadre bien avec la politique du Gouvernement en matière d’enseignement supérieur tel qu’il est défini dans le Cadre Stratégique de Croissance et de Lutte contre la Pauvreté.

De l’avis des spécialistes, la formation est l’un des moteurs qui puissent impulser un développement humain durable. A ce titre, l’idée de créer une université ne fait qu’amorcer l’examen des problèmes de développement auxquels la science peut apporter certaines solutions. En particulier, l’Université Polytechnique de Gitega vient répondre à une demande insatisfaite en matière d’éducation en grande partie non comblée par les établissements d’enseignement supérieur tant publics que privés déjà existants.

Aussi, l’Université pourra apporter sa contribution à la résolution des problèmes sociaux et économiques qui se posent dans la sous-région en général et dans le pays en particulier.