Présentation

Vision-Mission-Objectifs de la faculté

Vision

A travers l’ambition d’être un pôle de rayonnement et d’excellence dans la transmission des savoirs et des techniques innovatrices dans des domaines hautement pointus, mieux adaptés à la demande multidimensionnelle du marché du travail dans un monde en perpétuelle mutation , L’UPG, en créant la faculté des sciences de l’environnement, vise à former des professionnels capables de réaliser des activités d’importance nationale et régionale et internationale dans les domaines de la protection, de la conservation, de l'amélioration de l’environnement et de la qualité de la vie dans une perspective de gestion des problématiques environnementales.

Missions

La faculté a pour missions:

  1. Dispenser une formation axée sur la gestion durable du sol, de la biodiversité, de l’environnement, de l’aménagement des paysages et de des ressources énergétiques ;
  2. Faire acquérir aux étudiants un esprit d'analyse scientifique rigoureuse du milieu dans l'optique d'une meilleure compréhension du fonctionnement de notre planète ;
  3. Initier les étudiants à la maîtrise des phénomènes environnementaux à l’échelle mondiale, régionale, nationale et locale pour mieux appréhender les changements globaux de la planète ;
  4. Développer chez les étudiants des capacités à mettre en œuvre des actions de prévention et gestion des risques de pollutions.

Objectif de la faculté

Objectif global

A travers ses trois Départements à savoir : Sol et Environnement ; Climat et Biodiversité ; Eau Pollution et Assainissement ; la faculté des Sciences de l’Environnement a comme objectif global de former des hommes et des femmes capables d’intervenir adéquatement dans la recherche des solutions en rapport avec la gestion des problématiques environnementales, la dégradation des sols et des ressources en eau ainsi que la gestion de la biodiversité et de faire face aux conséquences des changements climatiques.

Objectifs spécifiques

Les objectifs spécifiques du programme de baccalauréat en sciences environnementales sont définis autour de trois volets à savoir le volet académique, le volet employabilité et le volet développement individuel.

Sur le plan académique :

  • Acquérir des connaissances suffisantes dans le domaine de la gestion de l’environnement (eau, air, sol) ;
  • Doter des habilités de maîtrise des techniques de conservation et gestion durable de la biodiversité ;
  • Maîtriser la conception et la mise en œuvre des projets de gestion des risques naturels et des déchets, d’évaluation impacts environnementaux et d’atténuation des effets des changements climatiques ;
  • Maîtriser des techniques modernes d’aménagement des paysages ;
  • Doter des capacités de gérer de manière durable des ressources énergétiques en mettant un accent particulier sur la promotion des énergies renouvelables ;

Sur le plan du développement personnel :

  • Former des candidats dotés de l’estime de soi et qui sont capables de trouver des solutions adéquates aux difficultés d’intégration socioprofessionnelles qu’ils rencontrent ;
  • Déployer des compétences et connaissances acquises pour orienter et influencer les décisions dans les milieux professionnels où ils évoluent ;
  • Former des étudiants qui démontrent des valeurs d’éthique et de déontologie professionnelle.

Organisation de la formation

La Faculté des Sciences de l’environnement offre des formations dans trois départements :

  • Le département Sol et environnement (DSE) ;
  • Le département climat et biodiversité (DCB) ;
  • Le département Eau, Pollution et Assainissement (DEPA) ;

L’inscription dans un département se fait à la fin de la première année dite commune au terme de laquelle les étudiants se choisissent un département de leur choix selon les domaines dans lesquels ils souhaitent se spécialiser.

Le baccalauréat dans chaque département s’étend sur une période de trois ans. Pour chaque année académique, les enseignements sont organisés en deux semestres.

Les activités d’un semestre comprennent : les cours magistraux, les travaux dirigés, les travaux pratiques, les travaux de recherche, les stages, les évaluations et les délibérations.

Un cours comprend : la partie magistrale, les travaux dirigés, les travaux pratiques et le travail personnel de l’étudiant.

L’année académique compte au total 60 crédits à raison de 30 par semestre. Chaque crédit compte 25 heures dont 15 heures de présentiel (la partie magistrale, les travaux dirigés, les travaux pratiques) et 10h de travail individuel de l’étudiant.

Approche pédagogique

L’enseignement suit une méthodologie qui combine l’apprentissage des théories et leur application par des exercices pratiques en laboratoire et des stages de terrain ou en entreprises.

Les exercices pratiques et travaux dirigés complètent l'acquisition des connaissances transmises lors des cours magistraux et permettent d’approfondir et de partager, en petits groupes, la compréhension des théories et procédés acquis.

Les stages, quant à eux, constituent des occasions de perfectionnement soit sur terrain soit dans un établissement public ou privé faisant appel aux pratiques liées à l’environnement.

Nos Evénements

Aucun évènement dans le calendrier
Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
31

Nos Visiteurs

Aujourd'hui 0

Hier 9

Cette semaine 22

Ce mois 203

Tous 2105


© 2018 UPG

Conception par Emmanuel N. (naleumme@yahoo.fr)